Le temps c’est de l’argent et personne n’en a de trop, alors lorsque nous parlons « fabrication de produits », l’efficience est de mise.  Si nous pensons faire l’acquisition d’un poussoir hydraulique, un pétrin-mélangeur ou tout autres équipements performants, devons nous voir cela comme une dépense? ou devons nous plutôt voir cela comme un investissement?

Tout d’abord, il faut bien définir les termes :

  • Une dépense est une sortie d’argent, qui ne nous rapportera pas directement de la rentabilité. Par exemple payer de l’électricité sera considéré comme une dépense, car cela ne rapporte pas directement.
  • Un investissement est un déboursé qui nous sera profitable et nous rapportera de l’argent, et durera plus d’une année et aura une valeur de plus de $ 500.00.

Dans nos décisions d’affaire la prudence nous guide souvent, mais elle n’est pas la meilleure conseillère.  Lorsque vient le temps de prendre une décision d’investissement, à la vue de la trésorerie, la prudence nous dit de ne pas faire l’acquisition ou tout au moins de la reporter.

Est-ce le bon choix?

On a tendance à oublier une donnée importante soit:  combien nous coûte le fait de ne pas faire l’investissement?  Par exemple, moins de personnel, donc le personnel est disponible pour faire d’autres produits rentables, vendre vos produits aux clients.  Le manque de temps, n’est-ce pas la première excuse qu’on invoque?  Souvent l’acquisition d’un équipement, nous soulagera de la fatigue, on améliorera les rendements  etc.

Il est évident, qu’il est très facile de voir l’argent qui sort ne notre poche. Si le coût d’un investissement est de $ 250.00 par mois. On est très conscient de se déboursé.

Il est beaucoup plus difficile par contre d’être conscient de l’argent qu’on ne fait pas.  Si par notre organisation, manque d’équipement, manque de structure, pertes de produit on a un montant d’argent qui ne rentre pas, on en est tout simplement pas conscient car on est habitué ainsi.

Donc, quand vient le temps de penser investissement, il faut se questionner combien me coûte le fait de ne pas faire cet investissement?

Lorsque la trésorerie ne permet pas de faire un déboursé, le crédit-bail est une alternative à évaluer.

Qu’est-ce que le crédit-bail?

Le crédit-bail est une structure de financement très populaire auprès des entreprises lors de l’achat d’équipements, communément appelés actifs ou immobilisations.  Le financement des équipements se fait par versements mensuels égaux pour des termes de 24 à 66 mois avec des options de fin de contrat respectant vos besoins d’acquisition des équipements en fin de terme.  De plus, ces mensualités sont reconnues comme étant une dépense sur le plan fiscal. Donc, le crédit-bail vous offre plusieurs avantages.

Naturellement, tout de suite on pense au fait que ça nous coûtera plus cher que de payer comptant!  Et c’est vrai! 

Mais il faut aussi se questionner sur ce que nous apportera l’acquisition de cet équipement.  Si les gains sont supérieurs au coût, il s’agit alors d’un investissement et l’acquisition peut être envisagée.